Transmettre nos plus belles valeurs à nos enfants - Partie 1

Transmettre les valeurs à l'enfant en montrant l'exemple fait partie de la meilleure éducation.

Souvenez-vous toujours de cela : Votre enfant arrive au monde dépourvu de tout. Et tout comme vous lui donnez à manger pour entretenir et développer son corps physique, il vous faut aussi le nourrir de valeurs et d'enseignements pour développer sa conscience et son intellect.

L'enfant observe ses parents pour apprendre comment agir et se comporter avec les gens. Vous êtes son "coach" et il vous imite. Vous lui servez d'exemple pour toutes les valeurs que vous souhaitez lui transmettre.

Le plus souvent possible, parlez avec votre enfant et expliquez lui comment bien se comporter dans la vie de tous les jours. Nous vivons en société civilisée, il est important de bien se conduire pour bien vivre ensemble.

Les parents ont la responsabilité de veiller à ce que leurs enfants deviennent des êtres accomplis. L'apprentissage des bonnes manières et des valeurs fait partie du rôle des parents.

Dès qu'une occasion se présente, transmettez à votre enfant les valeurs de respect des autres, de l'environnement, de patience, de calme, de persévérance, d'honnêteté, de politesse, de travail, de tolérance, d'écoute, de courage et d'esprit positif.

En appliquant vous-mêmes ces principes, votre éducation sera plus facile et plus efficace. En effet, comment voulez-vous qu'un enfant soit poli si son père ou sa mère est grossier. Comment un enfant peut-il être calme, patient ou tolérant si ses parents ne le sont pas.

Vous l'avez compris, c'est en montrant l'exemple que l'enfant va apprendre et assimiler toutes ces règles de bonnes conduites.

Il est conseillé de donner de bonnes habitudes et des valeurs dès la petite enfance. Chaque enseignement doit être une source de joie et de découvertes pour le petit enfant. C'est par le plaisir qu'il apprendra.mum-fils.png

Voici les principales règles et valeurs à donner à son enfant, selon son âge, bien sûr :

- Le respect de soi-même et des autres (c'est ainsi que l'on reste humain)

Dès l'âge de 2 ans, l'enfant apprend à faire la queue au tobogan en respectant le tour des autres. Il ne comprend pas encore les règles du respect mais il montre déjà à ses camarades qu'il respecte les règles du jeu. Jusqu'à 4 ans, il le fait pour nous faire plaisir car le respect est une valeur très abstraite pour lui. Il crie, il frappe, il mord... le monde lui appartient. C'est une période normale, qu'on appelle "la petite adolescence". Rassurez-vous, dès qu'il va commencer à parler, son agressivité baissera d'elle-même.

Pour l'aider à bien comprendre la notion de respect, partez toujours de l'expérience de votre enfant. Par exemple, au lieu de lui dire : "ne pousse pas, ton petit copain !", dites-lui "rappelle-toi, hier, quand tu es tombé, ça faisait mal, je t'ai mis un pansement... Et bien, c'est la même chose quand tu pousses ton copain". Vous verrez, il s'en rappellera.

Autre exemple, rappelez-lui que son Doudou est très important pour lui et que personne ne peut lui prendre ni l'utiliser à sa place. C'est un moyen simple de l'aider à respecter ce que les autres possèdent. Vous pouvez aussi lui dire que, de la même façon qu'il ne veut pas que l'on joue avec son Doudou, sa mamie ne veut pas qu'il joue avec sa cane (ou tout autre exemple)...

Plus tard, le respect des personnes âgées doit être inculqué à l'enfant. Faire comprendre à l'enfant que les vieilles personnes ont une place importante dans la société. Un enfant bien éduqué doit céder sa place dans le bus.

- L'honnêteté

Jusqu'à ses 4 ans, l'enfant ne ment pas. Il ne connaît pas le mensonge. Pour lui, c'est un jeu. Il transforme la vérité. Il faut savoir qu'à cet âge, l'enfant vit dans l'imaginaire et raconte des histoires pour se rendre intéressant ou pour éviter de faire de la peine à ses parents. Chez le tout-petit, cette imagination active est plutôt un signe de bonne santé émotionnelle.

Passé cet âge, il est bon d'apprendre à l'enfant la notion d'honnêteté. La bonne méthode est de l'amener à vous exprimer ses émotions. Incitez-le à exprimer, avec ses mots, pourquoi il est triste, heureux ou fâché. Le fait qu'il vous dise les vraies choses et les nomme vous montre qu'il est déjà sur le chemin de l'apprentissage de l'honnêteté.

S'il vous ment, essayez de comprendre pourquoi il vous a menti. Si son mensonge vous a fait du tort, dites-le lui, il en prendra conscience. Ensuite, discutez avec lui pour en comprendre les raisons. Sachez que l'enfant ne ment pas consciemment (il n'y a pas de préméditation) et que la culpabilité vient après l'acte. A cet âge, il y a de bonnes intentions derrière le mensonge (ses raisons, ses fantasmes, ses désirs...). Malgré tout, expliquez-lui que son mensonge est gênant pour vous et que vous comptez sur lui pour vous dire la vérité. L'idée fera son chemin et, dès qu'il vous dit la vérité, votre enfant est sur la bonne voie.

Enfin, faites preuve de tolérance devant un petit mensonge sans conséquence. Souvenez-vous que, nous aussi, nous mentons aux enfants (le Père Noël ou la petite souris pour la dent tombée). Derrière ces mensonges, il y a de bonnes intentions... leur faire plaisir en leur offrant des cadeaux ou une petite pièce sous l'oreiller.

- La générosité et le partage

L'enfant qui produit un dessin et le donne fait déjà un acte de générosité même s'il ne comprend pas encore la notion de partage. Cependant il sait qu'il fait plaisir à quelqu'un en donnant ce qu'il a fabriqué.

Jusqu'à 4 ans, tout lui appartient. Et c'est aux parents de lui enseigner la notion du partage pour créer et maintenir des liens positifs avec ses amis. Par exemple, vous pouvez demander à votre enfant d'emballer un de ses jouets dont il ne se sert plus pour l'offrir à un de ses petits copains qui n'a pas la chance d'avoir beaucoup de jouets.

Quand vous partagez un fruit ou une friandise avec lui, faites-lui remarquer que c'est du partage. De même, lorsque vous prêtez votre tondeuse au voisin ou tout autre objet, vous lui faites prendre conscience de la notion de l'entraide et du partage en montrant l'exemple.

Nous traiterons dans une seconde partie les valeurs du pardon, de la tolérance, du respect de la nature, du travail, de la persévérance.


ima13.png


Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

banastro-468-60.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site